Visite de l'île
Activités
Géographie

Histoire

Artisanat

Infos

home Accueil

Quelques dates ...

Des vestiges et des restes de poterie Lapita retrouvés sur le site d'Utuleve permettent de dater l'arrivée des premiers colons sur l'île d'Uvea (l'ancien nom de Wallis) environ 1300 ans avant JC.

Vers l’an 1400, débute la période dite « des forts ». Elle marque l’arrivée de guerriers tongiens envoyés par le roi de Tonga

Vers 1500, des gouverneurs tongiens sont envoyés à Uvea ; ils s’unissent avec les femmes des chefs et forment la noblesse du pays dont beaucoup de titres de chefferie actuels sont issus.

Vers 1600, on parle de la construction d’une pirogue immense, appelée Lomipeau, qui aurait servi à transporter les dalles de basalte nécessaires à la construction de la sépulture du roi de Tonga de l’époque, Uluakimata. L’histoire de la  pirogue Lomipeau a depuis connu d’autres versions qui ont enrichies les nombreuses légendes de l’île.

La pirogue Lomipeau

 Le 16  Août 1767, Samuel Wallis, capitaine du "Dolphin", mouille sous le vent de l'île d'Uvea. Ses officiers lui feront l’honneur de donner son nom à cette île, une île où il n’aura jamais débarqué.

Le 1er Novembre 1837, un groupe de pères maristes conduit par Mgr Pompallier arrive à Wallis à bord de la goélette « Raiatea ».

En 1843, le Père Bataillon devient le premier évêque d’Océanie. Homme au tempérament fort, c’est un véritable « bâtisseur de chrétienté ».

En 1926, le célèbre navigateur Alain Gerbault fait une escale remarquée à Wallis. Son bateau, le « firecrest » brise sa quille sur le platier de Mata’Utu.

Le 19 Novembre 1886, Amelia, alors reine de Wallis fait une demande de protectorat auprès du gouvernement français. Le traité de protectorat est ratifié par le gouvernement français le 5 Avril 1887

Le 28 Mai 1942 en empruntant la passe « Fatumanini ». 2000 GI’s s’éparpillent sur Wallis et installent des campements. La présence américaine se chiffrera jusqu’à 6000 hommes. Les américains partent progressivement de l’île à partir de 1944.

barge US

En 1959, Tomasi Kulimoetoke, roi de Wallis, et les deux rois de Futuna font une demande auprès du Général de Gaulle afin de faire de l’archipel des îles Wallis et Futuna un Territoire d’Outre Mer. Un nouveau statut est mis en application le 29 Juillet 1961 et remplace le statut de protectorat . L'archipel est régi par la loi du 29 Juillet 1961. Par cette loi, l'état français reconnaît l' autorité des instances coutumières.

Le roi de Wallis : le Lavelua, et les rois de Futuna : le Tui-Agaifo et le Tui-Sigave, sont les derniers rois de France.